mardi 5 février 2008

J'irai cracher sur vos tombes de Boris Vian

Lee Anderson est gérant de librairie dans la ville de Buckton. Récemment arrivé, il s’intègre bien dans la bande locale de jeunes à qui il fournit alcool et sexe. Et pourtant, il est noir, seulement cela ne se voit pas, sa peau étant blanche… Et il n’a qu’un désir, venger la mort de son petit frère, lâchement tué pour avoir osé aimer une blanche… Aussi, lorsqu’il fait la connaissance des sœurs Asquith, il n’a plus qu’une idée en tête, les détruire…
Quel roman !!! Quelle habileté de Boris Vian de s’être glissé dans la peau d’un métis et de nous faire vivre à travers ses pensées et son comportement le malaise et la difficulté des noirs américains dans leur vie quotidienne face aux blancs ! Le racisme, les conditions précaires des noirs dans le sud des Etats-Unis dans les années 40 et surtout l’attitude condescendante et méprisante des blancs envers eux nous sont parfaitement transcrites, grâce à une écriture d’un grand réalisme, mais aussi d’une grande violence. Par moment on se sent happé et sans force devant une telle intensité ! Franchement, il n’est pas étonnant qu’à l’époque de sa parution, ce roman ait été interdit parce que considéré comme pornographique et immoral, ce qui valut d’ailleurs à l’auteur d’être condamné pour outrage aux bonnes mœurs. Parce qu’en plus, la jeunesse américaine en mal de sensations fortes qu’elles proviennent de l’alcool ou du sexe nous est montrée comme complètement débauchée et irresponsable. Mais cette insouciance n’allège nullement l’atmosphère terriblement inquiétante du livre. Le fil rouge de l’histoire, c’est l’idée de vengeance qui est derrière tout ce que fait ou dit Lee. Aucun autre sentiment ne transparaît si ce n’est la haine qui lui ronge le cœur. Au fur et à mesure que le récit avance, la violence d’abord verbale puis physique monte jusqu’à atteindre son paroxysme à la fin. Cet homme qui pouvait se servir de sa chance d’être blanc, plutôt que de s’intégrer, cherche à se venger de tout ce que subissent ses frères alors que lui n’est pas concerné… Il va jusqu’à mépriser son frère qui est noir pour sa résignation, sa soumission et sa foi qui lui donnent la force de supporter les outrages. J’irai cracher sur vos tombes est un roman sombre, dur mais terriblement fascinant. J’ai été emportée par la narration, choquée par moment, perturbée par cette obsession de vengeance et subjuguée par la force de l’écriture. Tout cela me fait dire qu’il fait partie des livres à lire absolument tout en sachant cependant que certaines scènes peuvent heurter les âmes sensibles… Nicole VOUGNY

1 commentaire:

LVE a dit…

Un livre incontournable pour se forger une âme de lecteur...

Publicité