vendredi 6 juin 2008

La pure vérité de Jodi Picoult

Un jeune fermier vient de découvrir un nouveau-né mort dans une étable et alerte la police. L’inspectrice Lizzie Munroe arrive aussitôt et très rapidement, ses soupçons se portent sur une jeune amish de dix-huit ans, Katie Fisher, la seule qui a plus ou moins l’âge de procréer.
Seulement, cette dernière affirme vivement qu’elle n’a jamais été enceinte, mais quelques indices laissent supposer qu’elle pourrait mentir. Son père Aaron Fisher refuse catégoriquement de croire que sa fille ait pu avoir un lien quelconque concernant cette affaire, car dans la religion amish, on ne donne pas naissance en dehors du mariage. Afin de venir en aide à sa nièce inculpée de meurtre, la tante de Katie fait appel à la très compétente Ellie Hathaway, avocate renommée de Philadelphie, célèbre pour avoir gagné des procès perdus d’avance. Celle-ci s’installe alors à la ferme des Fisher pour comprendre ce qui est vraiment arrivé au bébé. Y-a-t-il eu un crime sur ce nouveau-né ? Ce que j’ai le plus apprécié dans « la pure vérité », c’est de découvrir la culture amish, dont les valeurs préconisées sont l’humilité, la modestie et l’obéissance aux règles de la communauté. Les amish sont voués à leur Dieu. Ils refusent absolument le confort moderne et choisissent de vivre comme dans l’ancien temps : sans électricité, sans tracteur, etc. Même leurs tenues vestimentaires sont très différentes des notre. Personnellement, je ne crois pas que je pourrais vivre comme eux. Concernant leurs principes moraux, je trouve qu’ils ont un côté parfois rigide, sévère. Pour citer un exemple, Jacob, le frère aîné de Katie, a été excommunié de la communauté parce qu'il s’est inscrit au collège pour poursuivre ses études. Or, étudier au-delà de la 8ème année va à l'encontre des enseignements de leur Eglise, et c’est la raison pour laquelle son père l’a renié et refuse de le revoir depuis des années. Sinon, j’ai appris que les amish sont des gens fort courageux et rigoureux dans le labeur, j’aime aussi le fait qu’ils sont solidaires entre eux. Ce roman présente une culture qui contraste totalement avec celle que nous connaissons. Par ailleurs, il faut reconnaître que l’intrigue imaginée par Jodi Picoult, reposant principalement sur le mystère du décès du bébé, maintient le suspens jusqu’à la dernière page. On se demande constamment si le nouveau né a été tué volontairement, ou bien il a subi une mort naturelle. Pour conclure, je dirais que les deux héroïnes sont très attachantes, Katie Fisher et Ellie Hathaway. On apprécie autant l’une que l’autre pour leur personnalité et leurs valeurs morales respectives. J'ai vraiment aimé ce roman en même temps policier et psychologique.
Ngan Dai BUI

1 commentaire:

belledenuit11 a dit…

Le livre a été d'ailleurs adapté pour le petit écran. Une pure merveille aussi. Pour ma part, je n'ai pas lu ce livre mais un autre du même auteur "ma vie pour la tienne" qui m'avait beaucoup touchée.

Publicité